Résidence Laura Pouppeville

Un peu de chaque sur la table

Résidence hors-les-murs de l’artiste Laura Pouppeville en partenariat avec l’Escale solidaire

Cette résidence s’inscrit dans le programme Été culturel 2022 – Projet soutenu la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes / Ministère de la Culture et par la Ville de Lyon

L’Escale solidaire offre à ses passagers des moments conviviaux par le biais du Bistro des
amis. Les usagers y viennent pour se restaurer mais aussi pour participer à des activités
programmées ou à une partie de cartes improvisée ! L’atmosphère réconfortante et familiale est propice aux rencontres et aux échanges entre résidents et bénévoles.

L’artiste Laura Pouppeville entremêle dans sa pratique écriture, sculpture, vidéo, installation et performance. Suite à des rencontres et des moments partagés, elle tisse des liens entre sa pratique et autrui. Elle traite des transmissions de souvenirs, des oublis et déformations d’histoires, de la construction et la disparition des espaces ou des objets, de la cohabitation, de la fête, des repas, de l’amour. En effet, l’artiste axe essentiellement sa recherche plastique sur des thématiques liées à la mémoire et à nos manières de communiquer avec le corps ou la parole.

Pour cette nouvelle résidence, Laura Pouppeville est allée à la rencontre des passagers et des bénévoles de l’Escale solidaire afin d’échanger sur la notion de repas. Assistée de Marianne Rioual, l’artiste a partagé de nombreux moments avec les participants à différentes occasions : dans la structure sociale (Bistro des amis) ou encore à Fourvière avec le bus mobile de l’Escale solidaire.

Cette première étape a été l’occasion pour les participants de faire remonter à la surface des souvenirs liés à la nourriture et à des repas vécus. D’autres temps ont été dédiés à la production de formes avec les participants : dessins, modelage en argile d’éléments rattachés à la thématique du repas (vaisselle, nourriture, ustensiles de cuisine, accessoires de tables, moments vécus).

Ces productions s’apparentant à des micro-installations, (sculptures, nourriture, recettes, récits, etc.) sont statufiées par l’effet d’aspiration émise par une machine de mise sous vide. Les éléments préservés dans un emballage continuent néanmoins de se dégrader et d’accumuler les traces du temps. Ainsi, cette technique est comme une tentative vaine de conservation du souvenir. Laura Pouppeville a également entamé une production personnelle qui s’entremêle aux réalisations des passagers.

La production finale prend la forme d’une installation où se côtoient des bribes d’histoires personnelles. Ces dernières forment un étalage fictif réunissant des souvenirs mis en commun. L’installation suggère aux spectateurs qu’un seul et même repas se serait déroulé alors que cette pièce émane de multiples temporalités et spatialités.

Au-delà de partager des moments chaleureux et conviviaux, aborder cette notion de repas permet de mettre en valeur la diversité culturelle du quartier par le patrimoine culinaire et de créer du lien entre les participants.

Merci infiniment à toute l’équipe de l’Escale solidaire, du 3e, les passagers, Marianne Rioual et Thelma Feydri

_

Née en 1992, Laura Pouppeville vit et travaille à Lyon. Elle est diplômée en design et environnements à l’Université Panthéon-Sorbonne (2014), en sociologie à l’Université Paris Diderot (2017), et en design et espace à l’École Supérieure d’Art et d’Agglomération d’Annecy (DNSEP, 2016).